partager

On peut souvent lire dans des articles (de la presse traditionnel ou de la presse en ligne) qui expliquent le fonctionnement de la restauration rapide : horaires épuisantes, travail pénible et non épanouissant, salaire minable, ... Voici un extrait d'un de ces articles, est-ce que ça se passe comme ça dans votre restaurant ?

Extrait d'un article du blog lycéen de phosphore par Léonore Quesnel, 19 ans(www)



"Pour y être embauché, il faut un CV, (aucune importance s‚Äôil est vide), et passer non pas un, mais deux entretiens d‚Äôembauche, où le tutoiement est de rigueur, entreprise ¬´ à l‚Äôaméricaine ¬ª oblige, dixit les managers. Un des premiers papiers qu‚Äôon doit signer, au milieu de toute la paperasse lue-et-approuvée, c‚Äôest notre testament. (Véridique !) Devant le DRH, on a quelques secondes de réflexion pour choisir à qui léguer notre maigre héritage.


Ensuite, on nous file deux uniformes identiques, qui doivent toujours sentir la rose. Les poches du jean sont cousues, en fait, ce sont de fausses poches. Cette précaution évite les vols (comme si les caméras et les tickets de caisse de fin de journée ne suffisaient pas !) Si un client a le malheur de vous filer un pourboire, il faut attendre une heure creuse, faire semblant de ranger du ketchup dans un angle mort de caméra, et planquer les 50 centimes dans une de vos ¬´ chaussures de sécurité ¬ª.


La formation, sur le terrain (c‚Äôest-à-dire derrière le comptoir) dure 1 journée, à l‚Äôissue de laquelle, si l‚Äôon est vraiment trop mauvais, on hérite d‚Äôun badge ¬´ Je suis en formation ¬ª, sorte de ¬´ A ¬ª pour conducteurs débutants. Cette précision entraîne deux effets : 1) soit les clients sont plus tolérants si vous vous trompez ou si vous êtes lents, 2) soit ils essaient de vous bananer. L‚Äôuniforme, on doit le rendre quand on quitte le boulot (certains partent en courant dès le premier jour en disant qu‚Äôon ne les y reprendra plus), sinon, c‚Äôest prélevé sur le salaire. Et rien que la casquette coûte 15 euros.


A propos de thunes, on peut bosser jusqu‚Äôà 23h et le dimanche, ce n‚Äôest pas pour autant qu‚Äôon sera payé plus, dans la restauration. Ne passez pas par la case départ, n‚Äôempochez pas les 20 000 francs.


Si l‚Äôhabit ne fait pas le moine, il dit qui gagne quoi. Il y a deux catégories : les casquettes (équipiers polyvalents) et les filets (cuisiniers), qui sont en bas de l‚Äôéchelle, et les chemises. La chemise est au fast-food le symbole de la réussite professionnelle. Selon sa couleur, on sait quelle est la fonction, et par la même occasion le salaire, de celui qui la porte. Très pratique, pour ne pas commettre d‚Äôimpairs.


Et l‚Äôambiance ? L‚Äôambiance, l‚Äôambiance, l‚Äôambiance‚Ķ Tous les équipiers polyvalents sont amis. Mais seulement dans les vestiaires et pendant la pause, où on regarde TF1 en ingurgitant un cheeseburger. Car dès la carte passée dans la pointeuse, la casquette mise et les mains lavées, c‚Äôest le branle-bas de combat, et particulièrement aux heures de pointe : refusez de servir les 1664 aux mineurs, encaissez le chèque de 50 euros et la sempiternelle blague du manager (¬´ Ah, c‚Äôest un faux billet, je dois appeler la police‚Ķ ¬ª, zigzaguez entre vos collègues et les frites brûlantes, faites-vous engueuler par le préposé aux boissons (¬´ C‚Äôest pas parce que tu restes planté là que la Coca va couler plus vite ¬ª), puis par le préposé aux frites (toutes les raisons sont bonnes, du point de vue d‚Äôun préposé aux frites, pour enguirlander les gens, tant ce poste est ingrat), laissez passer le mec du drive-in qui prend les derniers nuggets, dites aux clients de patienter, excusez-vous car les frites ont refroidi ¬´ parce que vous êtes lent, quand même ¬ª (sic), allez en chercher d‚Äôautres, faites-vous gronder par le préposé aux frites‚Ķ Et recommencez, pendant 4h30, sans pause, et hop, la journée est finie, vous avez gagné 35 euros brut.


Bref, vous l‚Äôaurez compris, travailler dans un fast-food, ce n‚Äôest pas la grosse marrade, mais certains jeunes, comme on l‚Äôa vu, n‚Äôont pas vraiment le choix. Mais que Ronald, Quickie et consorts se rassurent : au point de précarité où l‚Äôon en est, au vu du taux de chômage (7,5%), des hordes se jeunes seront toujours là pour quémander du travail et accepter de bosser pendant les heures nocturnes et dominicales en se faisant payer au lance-pierre.
Le prolétariat ne vaincra pas."


Publié dans : Forum > Divers > Votre vision du Mcdo ?

Ce contenu pourrait vous intéresser

Déroulement du TBM 2

Salut Je passe bientôt mon tbm2 et j'aurai voulu savoir comment se passe ces quelques jours au siège. Sur quoi portes les question du pré test? Et si le test finale est difficile. Merci

La hiérarchie à Macdo

La hiérarchie à Macdo est très bien définie, tout le monde en connaît les différents rangs ainsi que les responsabilités et les missions qui y sont associés ainsi que sa propre place dans cette hiérarchie. Pour certains c'est une source de moquerie, pour d'autre une source de motivation ... Apparemment tous les restaurants ne travaillent pas de la même façon, n'hésitez pas à laisser des commentaires pour expliquer comme cela se passe dans votre restaurant. Équipier On peut être ... (lire la suite)

Être étudiant au Macdo

Il y a énormément d'étudiants et payent leurs études en travaillant au Macdo. Ce n'est pas forcément évident de cumuler les deux et c'est souvent au détriment des études qu'on travaille chez Macdo, malgré tout ceux qui savent s'organiser et qui sont motivés réussissent très bien à faire les deux. Pour avoir travaillé à Macdo pendant une année scolaire en tant qu'étudiant et après avoir vu des centaines d'étudiants y travailler je pense sincèrement que c'est un bon travail d' ... (lire la suite)

Commentaires (3)

Pour pouvoir participer aux discussions l'inscription est obligatoire, celle-ci est gratuite et ne prend que quelques secondes alors n'hésitez pas : s'inscrire gratuitement en cliquant ici ...

  • Je me permets de faire quelques remarques sur certains points qui m'ont particulièrement énervé :

    "Il faut un CV (aucune importance s'il est vide)" : comment peut on reprocher à Mcdo d'embaucher des gens que les autres entreprises n'embauchent pas à cause de ce critère, combien d'étudiants qui viennent de finir leurs études et qui ne trouvent pas de travail parce que leur CV est vide ? Moi je vois un point positif pour la restauration rapide ...

    "le testament" : il va falloir m'expliquer comment un DRH peut faire remplir un testament à un de ses employés et surtout quel en est l'intérêt ? D'où vient cette information ?

    "la casquette coûte 15 euros" : est-ce que vous connaissez une entreprise qui donne du matériel lorsque ces employés démissionnent : "nous remercions Jacques qui démissionne, en cadeau nous lui offrons sa magnifique calculatrice, merci Jacques" ?

    vous avez gagné 35 euros brut : vous savez qu'il y a des millions de personne qui sont payés juste le SMIC, je ne vois pas en quoi il faut faire un procès d'intention à la restauration rapide parce qu'elle aligne ses salaires sur le SMIC ?

    Pour le reste je suis assez d'accord sur la vision du travail, que ce soit le travail en lui-même ou l'ambiance .... et vous ?

  • Vu l'article, je lui ai laisser un post..Franchement , je le trouve vraiment exagéré. Mais , le problème reste l'impact que l'article va avoir...

  • Sérieusement ? :?