partager

Mon franchisé a trouvé un moyen efficace d'économiser sur les salaires.

Les shift dans notre franchise (5 restaurants), ne sont pas pointés.

Cela signifie tout d'abord qu'ils n'ont pas la garantie d'avoir leur pause repas de 30 minutes.
Et pour cause, s'ils prennent plus de 5 min d'affilée, c'est le bout du monde.
Au sens de l'article 42 de la convention collective et de l'artice L3121-2 du Code du Travail, cette demie-heure de pause devrait être rémunérée. Elle est pourtant décomptée du temps de travail effectif.
Cela représente donc déjà une demie-heure non payée alors qu'elle le devrait à chaque gestion d'un shift (en moyenne 3 par semaine).

Les classeurs de préparation au TBM précisent qu'il est "interdit de payer un employé un nombre d'heures forfaitaire pour effectuer une tâche".
Pourtant, c'est exactement ce qu'il se passe.
Qu'un shift finisse à l'heure où 2h plus tard car il a eu un dysfonctionnement informatique, un rush important ou des absences handicapantes telles que celles de fermeurs, c'est réputé être son problème.
L'article 29.1 de la convention collective a beau reprendre les termes de l'article L3121-1 du Code du travail et indiquer que "la durée du travail effectif est le temps pendant lequel le salarié est à la disposition de l'employeur et se conforme à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles", mon franchisé estime que les réunions managers, ayant lieu une fois tous les deux mois, voire plus souvent, et durant une heure minimum, n'ont pas à être rémunérées.
Elles correspondant pourtant parfaitement à la description faite dans la législation.

Au final, un shift accomplit donc entre 42h et 50h par semaine, en étant payé à la fin du mois 1300€, incluant le forfait de 10h supplémentaires mensuelles (ils sont planifiés sur 37,5h par semaine).

Leur contrat indique pourtant clairement qu'ils travaillent sur une base de 35h, et aucune mention d'une convention de forfait n'est faite. Chaque heure supplémentaire devrait donc être rémunérée en plus, à 125%. Etant donné leur planification à 37,5 hebdomadaires, 10h par mois seraient le MINIMUM d'heures sup qu'ils devraient avoir. Sauf que comme aucune autre n'est réputée exister...

Il serait pourtant facile de prouver qu'alors que la nature du travail est intrinsèquement variable, il est tout simplement impossible que TOUS les managers aient CHAQUE mois le même nombre d'heures supplémentaires. C'est pourtant ce qui se passe.

Le mieux dans tout ça, c'est l'absence de recours.
On pourrait se dire "alala mais c'est facile il faut aller voir l'inspection du travail !"
Et bien Mesdames Messieurs j'ai l'honneur de vous informer que l'Inspection du travail, en tout cas celle de ma ville, se fout royalement que la législation soit bafouée et ce depuis des années.
Je lui ai écrit de nombreux mails, l'ai appelé à maintes reprises, je ne suis jamais parvenue à avoir directement l'Inspectrice du Travail elle même, et les personnes que j'ai eu au téléphone font bien peu de cas de ce genre de problèmes.
Les prudhommes m'ont répondue qu'ils ne s'occupaient que de procédure et qu'ils ne pouvaient m'apporter aucun élément de réponse, qu'il fallait que je voie avec l'inspection du travail.
J'ai eu un responsable régional McDo France qui m'a clairement fait comprendre que si je tentais de faire des vagues mes "relations de travail s'en trouveraient grandement affectées" et que le "climat professionnel pourrait devenir très désagréable".

En effet, râler signifie déjà dire adieu à toute idée de prime ; à se voir affublé d' horaires improbables de coupure, digne des équipiers les plus mal-aimés ; un changement permanent des jours de congés rendant tout vie personnelle impossible ; sans parler du climat professionnel effectivement très difficile puisque c'est un véritable harcèlement moral qui se met en place.

Là encore, le harcèlement moral est interdit par la loi, mais qui vous entendra ? Et même si vous portez plainte, comment prouver l'existence de ce harcèlement moral alors que la hiérarchie se tiendra les coudes et qu'aucun de vos collègues ne se risquerait à vous appuyer, bien trop effrayé de finir comme vous ?

Alors en sachant tout ça ben on fait comme tout le monde, on ferme sa g***** et on prie bien fort pour trouver un taff où le mot "esclavagisme" ne sera plus qu'un lointain souvenir, ou pour gagner à Euromillions, c'est selon.


Publié dans : Forum > Normes et règles > Refus de prendre en compte les heures supplémentaires - Non respect de la législation du travail

Ce contenu pourrait vous intéresser

Lettre de motivation pour Mcdo

Nos parents pensaient qu'une lettre de motivation devait obligatoirement être manuscrite, personnellement je ne pense pas que dans la cadre d'une lettre de motivation pour Macdo cette obligation tienne. En effet les responsables du recrutement chez Mcdo sont jeunes et préfèrent avoir une belle lettre faite à l'ordinateur qu'une lettre manuscrite illisible. De toute façon je ne pense pas que la forme est une réelle importance, ce qui est important c'est l'impression générale qu'on a aprè ... (lire la suite)

Déroulement du TBM 2

Salut Je passe bientôt mon tbm2 et j'aurai voulu savoir comment se passe ces quelques jours au siège. Sur quoi portes les question du pré test? Et si le test finale est difficile. Merci

Comment faire les sandwichs Mcdo en vidéo

Vidéo trouvé au hasard de recherches sur youtube ... Intéressant en tout cas même si la personne qui les a faites et ensuite proposé sur internet pourrait avoir quelques problèmes si on découvre son identité ...

Commentaires (14)

Pour pouvoir participer aux discussions l'inscription est obligatoire, celle-ci est gratuite et ne prend que quelques secondes alors n'hésitez pas : s'inscrire gratuitement en cliquant ici ...

  • Quand tu dis "shift" de quoi parles tu ?

    Du quart de travail ou bien des swings ? Le shift c'est la période de rush.

    Si j'ai bien compris personne dans ton restaurant n'est pointé ? Ou seulement les équipiers ?

    Comment son planifiés les horaires ? Car même si un swing ne pointe pas il devrait avoir des horaires auxquels se référer me trompe-je ?

  • je suis d'accord avec Océan : tes remarques ne sont pas très claires. Pour le peu que j'ai compris, je peux te renseigner, en ce qui concerne les pauses, elles ne doivent être rémunérées que si elles sont inférieures à 30 mn, ce qui n'est pas le cas puisque les équipiers ne peuvent pas repointer avant 30 mn lorsqu'ils reviennent de pause. Donc, si je peux me permettre, je pense que tes sources en matière de législation ne sont pas les bonnes (ou alors relis correctement l'article 42 de la convention) En ce qui concerne le temps de travail hebdomadaire, je suppose que tu parle de l'equipe de gestion, t'ais-tu renseigné pour savoir s'il ne s'agit pas d'un contrat annualisé avec un repors d'heure? Si j'ai bien compris, tu fais seulement 3 shifts par semaine, ce qui voudrait dire que, soit le nombre d'eure est régulé sur la semaine pour en faire 37.5 h/sem, soit vous faites des shifts de 14 à 16 h/jours ce qui me parait excessif. Je pense que vos heures supplémentaires sont en partie payées et en partie récupérées, ce qui est légal. Enfin, j'ai une petite question, quand tu dis que le shift finisse à l'heure ou pas, c'est pareil, tu veux dire que les employés ne pointent pas et n'émargent pas non plus sur une feuille d'émargement??

  • Autant pour moi, j'oublie souvent que nous n'avons pas les mêmes appellations selon les restaurants.
    Lorsque je mentionne "les shifts", je fais référence aux responsables de quart, donc effectivement des membres de l'équipe de gestion. Les swings, responsables de zones, sont pointés. Les managers de shifts ne le sont pas. Effectivement, il n'y a donc aucun souci en ce qui concerne les équipiers et les managers de swing puisque comme vous le faîtes justement remarquer, ils ne peuvent pas repointer avant une demie heure. Je parlais donc bien des managers responsables de quart et pour la demie heure, du fait qu'elle est décomptée de leur temps de travail effectif, alors qu'en réalité ils ne peuvent tout simplement pas la prendre, ce qui rentre dans le cadre de l'article 42. Les plannings sont réalisés par la directrice pour les managers, ils mentionnent chaque semaine le même nombre d'horaires (37.5h)
    Seuls les niveaux V (directeurs) ont un contrat annualisé dans ma franchise. Les autres ont tous un contrat basé sur 35h.
    Chaque manager de shit fait en général 3 shit par semaines, et deux journées en temps que swing.
    10h supplémentaires par mois sont payées.
    Les autres heures sont réputées ne pas exister. Les seules heures récupérées sont celles par exemple relatives aux jours fériés. Les shifts ne pointent pas et n'émargent effectivement pas non plus car un tel document n'est plus présent dans l'entreprise. Donc je répète que toutes les heures supplémentaires effectuées au delà de celles planifiées (2.5 par semaine donc 10h par mois) ne sont pas prises en compte et donc pas récupérées. Y compris les heures relatives aux réunions managers par exemple.

  • Ah c'est plus clair ;)

    Alors pour commencer, les managers peuvent parfaitement être à 37.5h par semaine, le maximum pour la restauration rapide étant de 39h il me semble. D'autant qu'il faut compter 30min par jour payées, soit 2.5 heures sur les 37.5.
    De plus, bien que dans la plupart des restaurants les managers pointent, ce n'est pas une obligation vis à vis du code du travail. Ton employeur n'est donc pas hors la loi si ses managers ne sont pas pointés.

    Reste à présent le soucis des heures supplémentaires qui ne sont pas reconnues, et ça c'est autant la responsabilité du manager que de l'employeur. C'est là que cela devient compliqué car en théorie un manager a des horaires planifiés, et il est censé s'y tenir pour effectuer ses 37.5h, le directeur pourrait très bien se justifier ainsi, raison pour laquelle l'inspection du travail n'a pas jugé cela pertinent.
    De même pour la pause d'ailleurs, si le manager ne la prend pas ce n'est pas de la faute de l'employeur.

    Je n'essaie pas de dire que je soutient l'employeur, mais qu'il a couvert ses arrières. Et à moins que l'équipe de gestion ne se plaigne (délégué du personnel, CHSCT, Mc do france ...) cela ne changera pas.

    Saurais tu me dire si des efforts ont été faits pour permettre aux managers de pouvoir prendre une pause "décente" ?
    De plus, comment se fait-ils qu'ils fassent des heures supplémentaires ?

    Je prends par exemple mon cas : je suis planifié 8-17, bah à 17 rien ne me retient je suis tout à fait en droit de dépointer.

  • Effectivement, pointer électroniquement n'est pas une obligation légale, par contre, l'émargement des heures travaillées chaque jours l'est!! En ce qui concerne la pause des responsables de quart, 2 solutions, soit la prendre tant qu'il y a encore beaucoup d'équipiers sur le terrain en s'installant à une table ou on peu observer ce qui se passe ou la prendre quand c'est plus calme. Et pour les heures supplémentaires, comme le dit Océan, arretez d'en faire, quittez à l'heure quoi qu'il arrive.

  • Je suis tout à fait d'accord avec vous, le problème est que si l'on respecte à les lettres les heures planifiées, il est pratiquement impossible de rendre un terrain potable à celui qui reprend le shift derrière. J'aimerais pouvoir penser que c'est parce que je suis une grosse quiche, mais bizarrement sur la quarantaine de managers dans ma franchise, tous sont dans ce cas là ! Déjà, si l'on n'arrive pas une demie heure avant l'heure prévue, on se fait engueuler comme quoi ce n'est pas sérieux. Et si on laisse le terrain dans l'état dans lequel il est à l'heure où on est censés partir, non seulement le shift de l'aprem ou du lendemain va un peu tirer la gueule, mais en plus la hiérarchie te tombe dessus à bras raccourcis ! Cela signifie également faire une croix sur la prime semestrielle mirobolante, allant de 0 à 600€.
    Mais effectivement, si l'on calcule, il est plus intéressant financièrement de ne pas faire d'heures sup et de ne pas avoir de primes (surtout que ce n'est pas parce que tu travailles bénévolement que tu auras la prime). M'enfin je vous laisse imaginer l'ambiance au travail. Déjà que je suis considéré comme un mauvais élément parce que j'ose réclamer 1/10e des heures que j'effectue. Et en ce qui concerne les réunions man, qui ne sont pas non plus rémunérées, j'arrête aussi d'y aller ?
    Je dois préciser pour ces heures de réunion manager qu'elles sont pour deux d'entre nous rémunérées puisqu'ayant lieu sur le temps de travail planifié. Ce n'est pas mon cas puisque je finis toujours à 15h30 le jour en question (ouverture en shift)et que la réunion a en général lieu de 16h à 17h. Pourrais-je arguer dans ce cas que dans un souci d'égalité entre les différents employés il serait justifié de me rémunérer ces heures ?

  • contact moi sur facebook : http://www.facebook.com/profile.php?id=100003113837633

  • Tu n'auras sans doute pas manqué la dernière news, elle devrait faire réfléchir plus d'un patron je pense ^^"

    Je ne te conseille pas de ne pas aller aux réunions managers cela pourrait se retourner contre toi, maintenant si un bras de fer commence avec ta direction cela risque effectivement de dégrader le climat social au sein de ton restaurant. Surtout si tu es le seul manager à te "plaindre".
    D'une part il y a le bienêtre des employés en jeu, d'autre part il faudra faire comprendre à un moment ou un autre à ton patron qu'il ne peut pas se permettre de continuer à faire n'importe quoi. Dilemme.

  • Et oui là est le dilemme : continuer à travailler dans le vent ou partir au conflit. Je n'ai envie ni de l'un ni de l'autre, tu t'en doutes !
    Je me demandais, combien de temps as tu en close entre la fermeture des portes et la fin de ton temps de travail effectif ?
    Tu évoques le fait que je sois la seule à me plaindre, comme tu peux t'en douter nombreux sont ceux à être mécontents, mais personne ne va jamais se plaindre ouvertement, et c'est quelque chose que j'ai de plus en plus mal à saisir, sachant que nous sommes tout de même complètement dans notre droit (en ce qui concerne les réunions managers par exemple) et que nos revendications seraient bien mieux entendues si tout le monde se manifestait. Mais je sais pas, à croire qu'ils sont tous très contents de travailler pour moins d'un smic horaire au final !

  • Nous disposons de 30 minutes après la fermeture pour closer, avec au minimum trois closers.
    Ce temps n'est jamais respecté - à moins d'avoir sacrifié la sécurité alimentaire et le service client auparavant c'est à dire jamais en ce qui me concerne -, et les équipiers ne finissent pas à l'heure mais sont rémunérés (En général on termine quinze minutes plus tard, voir 30 mais pas plus).

    De mon côté je dois dire que tout est très bien respecté, voir trop, contrairement à ton restaurant chez moi les personnes mécontentes ne se privent pas de dire ce qu'elles pensent au moindre truc qui ne va pas. Bref, je travail dans un restaurant compagnie ^^"

  • Les franchisés peuvent opter pour plusieurs type de rémunération, nous notre quotta d'heure est annualisé.

  • Pour info: aucun membre de l'équipe de gestion ( hors directeur) n'est annualisé dans les restaurants français car cela est majoritairement réservé aux cadres. Ce que vous appelez "annualisation" s'appelle en réalité de la modulation. Les cycles de modulation peuvent varier entre 6 semaines à 52 semaines ( d'où la confusion). Il est tout à fait possible qu'un manager fasse plus de 35H par semaine s'il est sous le régime de la modulation. Dans ce cas, les heures supplémentaires sont calculées à la fin du cycle et également rémunérée à la fin du cycle, elles peuvent également être rémunérées en temps de récupération. Par exemple pour un cycle de 6 semaines, si le manager a fait: semaine 1 = 38H, S2= 30H, S3= 37H, S4= 39H, S5= 35H, S6=36H ce qui fait un total de 215H sur six semaines, le calcul des heures sup. sera le suivant: 35H X 6(semaines) = 210 ; 215 H (effectives)-210H= 5H sup.
    Voilà...

  • http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/04/1253272-guingamp-mcdonald-s-condamne-a-verser-250-000-a-une-ex-employee.html

  • Bonjour laissez un petit commentaire sur mon article sur mon experience macdo sur mon blog svp merci >> http://papafamilyblog.com/experience-job-travail-mcdonalds