Forum > Divers > partir : démissionner, se faire licencier...

Avatar

Arrive le moment où là je sature et n'ai plus qu'une envie de partir.
On m'a fait miroiter beaucoup de choses, et au départ j'encaissais, je me donnais à fond sans compter et ne me souciais pas énormément de mon salaire du moment qu'il me semblait un minimum correct.

J'ai dû changer mes disponibilités pour éviter qu'on puisse toutes les semaines me planifier de manière à me faire faire les rushs du midi et soir le mercredi, vendredi et samedi, et bosser tout le dimanche (entre autres)...avec des pauses de 3 ou 4 heures entre ces shifts à l'époque.

Quand j'ai eu plusieurs mois d'arrêt maladie à cause d'un accident de travail, les démarches qu'ils devaient faire n'ont jamais été faites (lors de la dernière visite médicale les médecins ont halluciné qu'il n'y ait jamais eu de papier de reprise de travail, entre autres), et on a considéré que j'avais eu des vacances (= 2x plus sollicitée et heures supp).

Quand on m'a donné des responsabilités en plus, ce n'était que factice (concrêtement je suis exploitée un maximum, quand on vient nous contrôler sur les normes ok je suis là, on me fait parfois assurer tous les posts sur une journée - toute la cuisine, puis caisse, puis lobby, puis stocks, ... mais mis à part ça, je ne suis pas soutenue et un jour on me dit de respecter les normes, le lendemain on me dit l'inverse en fonction de qui est présent... je n'ai par ailleurs formé quasi personne, etc...).

On m'a promis d'augmenter mon nombre d'heures depuis la fin d'année dernière. En novembre, on verrait ça en décembre. En décembre, on verrait ça en début d'année. En janvier ça a été "oublié", donc on verrait en Fevrier. En février les plannings oups étaient déjà faits et on règlererait ça me faire commencer lors des vacances scolaires. Là on m'a compté ça en heures supp... Et je me prends ensuite une régularisation qui fait que sur une semaine je fais la moitié du nombre d'heure et que du coup je perds encore un mois à un nombre d'heures identique... Et là l'excuse c'est qu'on a eu des embauches récentes donc c'est pas encore possible, mais le mois prochain, peut-être....

On m'a promis une évolution rapide, concrêtement on me parle depuis l'été dernier de me faire passer manager rapidement. Régulièrement on m'en a reparlé, parlé du fait que j'allais devenir swing rapidement maintenant, etc... Et j'ai vu plusieurs personnes monter juste sous mon nez, personnes arrivées après moi et moins compétentes sur le terrain... (qui manque de chance, ont démissionné avant d'occuper le poste qu'on leur offrait !).

J'ai réalisé qu'une vendeuse à 35h gagne plus qu'un manager chez nous, pour qui les heures supplémentaires ne sont pas payées (et un manager chez nous fait en moyenne 180 heures/mois, soit officieusement 45 heures/semaines, donc 10 heures "gratuites"). Il me semble par ailleurs qu'un poste de manager récclame nettement plus de connaissances, d'énergie et autres, pourtant.


Je passe sur la manière dont on est traités (genre sifflée pour emballer des produits sur un plateau qu'on me tend).

On me reproches de retards même de 2 min sachant que notre pointeuse est en avance sur l'heure normale et modifiée de façon aléatoire (une semaine elle sera en avance de 6 min, d'un seul coup elle peut passer à 9 min, puis le lendemain 3 min, etc...), mais aussi qu'en comptant que je fais 2 shifts/jour je dois même pas dépointer à l'heure plus de 4 fois sur un mois ! (quand j'ai une pause d'1h elle est réduite chaque fois à 1/2h, et autrement on me fait toujours rester 4 à 20 min de plus).

La dernière fois que j'ai été malade, j'étais enrhumée avec le nez qui coulait alors que j'étais en production, j'en pouvais plus on voulait pas me faire passer à un autre post, je devais aller me moucher et donc me laver les mains régulièrement, et je me suis faite engueuler par le directeur : en gros si la morve coulait on s'en foutait j'avais pas à bouger de place, je me débrouillais comme je voulais pour règler ça !! Mais quand la conseillère MacDonald's France est venue, on est bien allés se laver les mains toutes les heures, tout le monde se demandait ce qu'il se passait d'un seul coup...

Enfin bref, la liste est loooooooooooooongue.




A ce stade, je n'ai plus qu'envie de partir, mais en ne me faisant pas trop avoir davantage au passage. Je me suis faite entuber aussi sur mes congés payés l'année dernière... résultat je n'en ai aucun de disponible et dois attendre fin mai pour pouvoir utiliser les congés acquis. Le hic, c'est qu'ils sont payés, mais d'après ce qui m'a été expliqué, en fait chaque mois on nous verse sur notre salaire une partie de ces congés, cad que concrêtement au moment où on les prend on ne touche rien.
Par ailleurs, là je sature complètement avec mes horaires des 2 semaines à venir :
- semaine prochaine = 16 heures et quelques sur 25 pour régulariser (au lieu d'une base de 30h), avec un jour non travaillé et les autres un seul shift de 2h chaque jour... sauf le samedi où je ferais 3 shifts ! (9h-19h)...
- semaine d'après = 30,25 heures sur 25.... semaine blindée avec encore un samedi de 3 shifts (9h-18h), samedi pour lequel j'ai prévenu début de semaine par écrit que je ne pourrais pas être présente ! (le directeur m'a dit de me trouver des remplaçants sinon ils s'en foutent je suis tenue de venir o_O )

Je ne sais pas du tout comment m'y prendre pour démissionner, me faire licencier. Quelle est la meilleure solution, etc...
J'ai envie de chercher un autre boulot mais mes horaires macdo rendent la chose très difficile (surtout que j'essaye de suivre des études à côté et que j'ai encore une vie sociale), sans compter que je ne sais comment faire si je trouve un autre emploi, vis à vis des deux employeurs.

On n'a pas accès à notre convention collective, donc je ne sais pas ce qu'il en est, mais mon ancienneté est d1 an et demi alors le préavis avant démission est de 15 jours, non ?
Si je démissionne, comment ça se passe avec les assedics ?

Le 13/03/2009 à 16:07:01 par Anonyme dans la catégorie divers
20 commentaires - 47100 lectures - alerter un modérateur

Anonyme

Eh ben, t'en a gros sur la patate toi...

Et en meme temps je peux pas te donner totalement tort, puisque les resultats passent avant tout chez Mac donalds et le reste est parfois mis aux oubliettes.
Je suis manager dans un restaurant compagnie sur lyon depuis deux ans, et nous n'avons quasiment plus aucune reconnaissance au dela de la direction du restaurant.

La derniere fois, il y a tout le conglomerat de directeurs qui est passé sur le rush midi, seuls notre conseiller en exploitation et le responsable operationnel adjoint du marché ont pri la peine de venir serrer la main aux manager, le directeur france (JPP pour ne pas le citer) a juste trouvé que le service était lent (2744 a 10% quand meme pour un resto non drive) et le directeur sud est n'a meme pas pris la paine de passer le comptoir.
On était en plein rush mais disponibles, j'aurais pu m'arreter deux minutes sans problemes.

Donc c'est marrant, mais je comprend ton sentiment de dégout du moment, je dirais meme un sentiment de frustration horrible.

il y a des équipiers dans mon restaurant que j'aimerais faire passer formateur, et des formateurs swings, parce qu'ils le meritent et le souhaitent, et on en parle en coup de vent, vite fait en fin de reunion, sans jamais prendre de decision et ca traine comme ca depuis un moment. C'est chiant.

Je pense que si tu en arrive a un stade comme ca, le meilleur conseil que j'ai a te donner c'est de demander un entretien conseil a ton directeur pour pouvoir en parler de maniere posée, formelle et ECRITE.
A partir de la tu redemande bien, tu leur sort tout ce qu'ils t'ont promis ton sentiment etc.
Tu verra bien, au pire il va te dire "ba casse toi" et la au moins tu n'aura rien a regretter...

Bon courage.

Le 13/03/2009 à 22:43:27 par Anonyme

Anonyme

Comme je le disais sur un autre post. Il n'y a pas lieu de faire une "régulation" sur une semaine parce que tu as fais trop d'heures les autres semaines.
1- Envoie un recommandé comme quoi tu demande expressément à faire tes heures.
2- Envoie une copie à l'inspection du travail.
Si tu es clairement prête à te faire licenciée, il y a beaucoup de choses que tu peux faire pour avoir des indémnités plus importantes que celle dont tu as droit au bout d'un an d'ancienneté mais je n'en parlerai pas ici... Je n'y adhère pas, mais comprend ta position.
J'ai été dans le même cas que toi... peut être le suis-je encore d'ailleur. Le mieux est de venir travailler sans en attendre des autres; il te faut te détacher d'une éventuelle évolution. Si tu t'en sors financièrement et que tu aprécie dans le fond ton travail, viens juste avec cette motivation. Ne cherche surtout pas à savoir ce que veulent les autres pour que tu puisse ensuite évoluer. Tu as bonne conscience sur tes procédures, alors contente toi de les appliquer. Oublie un peu les autres et concentre toi uniquement sur ce que tu dois appliquer.

Bonne chance.
il arrive qu'on connaisse une mauvaise passe plus longue que ce que l'on a déja connu mais un évenement arrive toujours pour oublier tout ça. C'est dans ces cas là que l'esprit grandit.

Le 13/03/2009 à 22:58:16 par Anonyme

kikerine

salut, je vais essayer de répondre à quelques unes de tes questions.
d'abord si tu démissionne ton préavis sera bien de 15 jours si tu le fais avant tes 2 ans d'ancienneté ( ça passera à 1 mois)
pour ce qui est des congés payés, ils te sont payés uniquement lorsque tu les prends, en fait, tu "cotise" chaque mois 2.5 jours de congés afin que lorsque tu en prend tu es payé comme si tu travaillais.
pour ce qui est des promesses non tenues je pense quec'est pareil ds tous les mcdo parce que dans le mien c'est idem
sinon je rejoins Lemurien85 tu devrais demander un entretien pour mettre les choses à plat!

Le 13/03/2009 à 23:20:36 par kikerine

Lom

On ne se fait pas licencier.

En dehors de tout acte illégal sur le lieu de travail,

Soit le contrat de travail n'est pas respecté par l'employeur, et on le casse (Inspection du travail / prud'homme). Indemnités, payements des jours de CP restant, droit au chômage.

Soit le contrat de travail n'est pas respecté par l'employé, et il est licencié. Indemnités (suivant la faute), payement des jours de CP restant, droit au chômage.

Soit le contrat de travail est respecté (une promesse n'engage que celui qui l'écoute par exemple, ce n'est pas une rupture de contrat - et encore moins l'ambiance du lieu de travail) mais la situation professionnelle ne correspond plus à l'employé (quelque soit la raison), et dans ce cas il démissionne. Payement des jours de CP restant uniquement.

Se faire licencier est illégal, et à mon sens malhonnête et très lâche. Même si c'est rarement fait, il y a possibilité de recours face aux prud'homme de la part de l'employeur, donc c'est en plus risqué de le tenter.

Le fameux "licenciement négocié/ à l'amiable", souvent "pour incompatibilité d'humeur" est devenu très difficile à obtenir, les contrôles des assedics étant devenus très scrupuleux à ce propos, et à juste titre : C'est une fraude à l'assurance chômage.

Ceci dit (et désolé pour l'apparence froide de mes propos précédents), je comprends parfaitement dans quelle détresse émotionnelle un boulot peut nous mettre, et à quel point on peut en souffrir. En cela, j'adhère totalement à ce qu'à dit pass-pass, encore une fois.

Par contre Kikerine, non, McDonald's n'est pas une société spécialiste de la promesse non tenue. Chaque restaurant voit midi à sa porte. En l'occurrence, on ne fait aucune fausse promesse dans mon restaurant actuel, ainsi que dans la plupart des restaurants que j'ai traversé ; Respecter sa parole est d'ailleurs un des fondements de la gestion RH qu'on nous apprend au siège.

Quand à Ronaldette, il faudrait bien examiner ton cas au cas par cas, car j'ai l'impression qu'il y a effectivement des manquements au contrat de la part de ton employeur. (Cette histoire de CP me parait pas claire du tout, du tout, car on a pas le droit a priori de les payer sauf raison exceptionnelle, et encore moins tout du long de l'année -- à la limite solder les CP de la période précédente pourrait se justifier, mais là... -- et cette histoire d'horaires régularisées à cause des heures sup me parait douteuse également... )... Demande un rendez vous avec l'inspection du travail pour plus d'information et un début de solution (apporte ton contrat, tes fiches de payes, tes horaires pointés et tes horaires planifiés si possible) si tu veux en avoir le coeur net.

Sinon, démissioner = 15 jours de préavis. A moins de négocier avec son responsable.

Licenciement... A part en trichant, à priori impossible. Je répète, on ne demande pas à être licencié, le licenciement reste une punition.

Commencer le nouveau boulot avant la fin de l'ancien possible, si tu préviens le nouvel employeur (et qu'il l'accepte) et l'ancien (qui est obligé d'accepter) et que la somme de travail des deux ne dépasse pas 48 heures par semaine, 10 heures par jour, et qu'il te reste un jour off dans la semaine. Ton premier employeur a priorité sur les plannings, mais doit en toute bonne foi aider dans la limite de ses moyens ta possibilité de travailler ailleurs. Bref, un pari difficile. Même si à tes risques et périls, tu peux tenter de dépasser ces fameux 48/10/1 jour de repos, surtout si c'est que pour 15 jours : Si tu déclares que tes employeurs n'étaient pas au courant, l'urssaf te demandera de quitter un de tes deux boulots...

Ne pas faire de préavis, partir sans rien dire vers un nouvel emploi : Rupture unilatérale de contrat, ton employeur peut t'emmener aux prud'hommes (rare).

Après, en ton âme et conscience...

Le 15/03/2009 à 02:53:48 par Lom

kikerine

ok Lom ce n'est peut etre pas la politique Mcdo de faire des promesses non tenues mais on l'entend quand meme souvent : il y a le cas de Ronaldette, Lemurien85 qui dit que dans son resto c pareil (ils en parlent en coup de vent et aucune decision n'est prise) idem pour mon resto et bien sur ceux de ma franchise. Alors je pense que Mcdo France devrait insister un peu plus là dessus lors des cours de gestion RH car si ce n'est pas une generalité, j'ai l'impression que beaucoup de gérant ont oublié cette partie du cours!

Le 15/03/2009 à 12:25:15 par kikerine

Anonyme

moi je doit partir de mcdo le 1 mai je dois faire quand ma lettre de démission et j"ai 20 jours de congée payée il vont me les payée sur ma derniere solde ou non combien sa fais en euros

Le 15/03/2009 à 18:42:04 par Anonyme

Anonyme

L'inspection du travail me semble être une bonne piste... je vais photographier les feuilles de planning comme preuve et essayer d'obtenir mes feuilles de pointage (il y a toujours de bonnes raisons de ne pas satisfaire la requête la plus élémentaire, en ce moment l'imprimante est en panne...). Il faut que je me renseigne sur la manière de procéder pour obtenir des renseignements. Par ailleurs, plus j'obtiendrais de renseignements précis sur les points sur lesquels mon patron est en tord, et plus j'aurais également de moyens de pression au cas où il cherche *encore* à m'arnaquer ou simplement profiter de la situation.

Une amie doit me ramener une copie de la convention collective de la restauration rapide, je pense que j'y trouverais des éléments de réponse, car après l'avoir demandée auprès de mon directeur, celui-ci m'a répondu qu'il ne l'a pas en sa possession.

Concernant les différentes réflexions qui ont été faites, je souligne que j'ai déjà eu plusieurs entretiens avec mon directeur à ma demande, et que mon mécontentement, les promesses non-satisfaites, etc... je les ai déjà très clairement évoqués. En janvier, j'ai dit que je ne gagne pas assez d'argent et que l'on me promet depuis plusieurs mois une promotion ainsi qu'une augmentation du nombre d'heures, et que si rien ne bouge je serais contrainte de changer d'emploi alors que ce n'était pas mon intention initiale. Suite à cela, les choses ont semblé vouloir bouger un peu, et c'est là qu'on m'a refait des promesses et qu'ensuite on m'a passée à 30 heures en heures supplémentaires en Fevrier... heures qui se trouvent finalement "régulées"....
Selon mon directeur, à qui j'ai fait part de mon vif mécontentement après avoir vu les dernières feuilles de planning, "c'est normal". Il le dit sans même sourciller ou se troubler... Donc effectivement, sans appui genre texte légal, je suis pas mal démunie pour savoir ce qu'il en est réellement. Personne au sein de ce restaurant n'est véritablement au courant de ses droits.

Bref, tout cela pour dire que je ne peux rien attendre d'un entretien supplémentaire, puisque tout a déjà été dit. Il n'y a pas de surprise, il n'a rien à apprendre et moi je sais déjà que je ne peux rien espérer comme amélioration.
Et non, cette situation ne me convient absolument pas : je ne veux pas venir travailler en trainant des pieds, en gagnant un salaire qui ne me permet pas d'éviter des soucis financiers !!
Faire un travail ingrat sans avoir ni de reconnaissance morale, ni de reconnaissance financière... Je ne suis pas bénévole pour macdo ! Et pourtant c'est à cela que reviennent les heures supplémentaires que l'on nous récclame souvent de faire pendant des jours de repos, par exemple, nous prévenant la veille au soir (un appel à 23h30 ça ne se fait pas ? ah ben si apparemment...), ne nous faisant évidemment pas pointer... et les heures faites devant être reportées sur la fiche de paie s'avérant totalement invisibles...

Le 16/03/2009 à 14:46:31 par Anonyme

Anonyme

Salut ronaldette!
la convention collective à jour est disponible sur le site http://www.snarr.fr">http://www.snarr.fr

Le 16/03/2009 à 18:16:30 par Anonyme

Lom

Bah tu vois, pas besoin d'aller bien loin pour trouver des fautes. Travailler sur les jours OFF est interdit, travailler sans pointer / émarger sur papier signé, également.

La convention collective, il est obligatoire d'en avoir une au restaurant. Sinon le site du snarr est en panne depuis plusieurs mois, mais il y a toujours le site du gouvernement (moins bien fait)

Ton relevé des horaires pointés, si on ne te le fournit pas gentiment, l'inspection du travail peut le demander (moins gentiment). C'est vraiment con d'en arriver là, il y a des directeurs qui se rendent vraiment pas compte que bien traiter ses employés permet vraiment d'améliorer le service, la qualité, l'ambiance... et d'éviter pleins de soucis administratifs.

Le 16/03/2009 à 18:20:34 par Lom

Anonyme


non, il marche, mais pas avec firefox.
en passant par internet explorer, c'est bon.

Le 17/03/2009 à 06:22:32 par Anonyme

Lom

Firefox, Google Chrome, Internet Explorer 64 bits, Internet Explorer 32 bits.

A chaque fois, site down. Preuve en image :

Le 18/03/2009 à 01:51:30 par Lom

Anonyme

Teste avec Opera ;)

Le 18/03/2009 à 02:11:52 par Anonyme

Anonyme

il faut mettre les www, sinon ca marche pas !

Le 18/03/2009 à 06:38:05 par Anonyme

Lom

Vous êtes des extra terrestres.



Sur mon portable (debian sid), même topo avec konqueror, epiphany et firefox.

Le 18/03/2009 à 21:22:36 par Lom

Anonyme

je viens d'essayer et ça fonctionne parfaitement bien ! :lol:
Je crois que tu as un problème avec ton pc Lom

Le 18/03/2009 à 22:05:49 par Anonyme

Lom

Mouais. Trois PC avec tous les trois un problème, et trois système d'exploitation différents (debian, xp, vista). Et même depuis le réseau WIFI du voisin.

Bah pas grave, l'important c'est que ça marche pour vous ^^

Le 19/03/2009 à 01:46:21 par Lom

Anonyme

Hum bon, pour moi la convention collective c'est un peu du charabia dans la version disponible sur legifrance... Et surtout, ça ne répond pas à toutes les questions spécifiques que l'on peut se poser.

Quoi qu'il en soit, j'ai commencé à chercher activement un autre emploi, demain je dois recevoir une réponse suite à un entretien, et d'une manière ou d'une autre mon départ n'est qu'une question de temps même si ce n'est pas pour cet emploi précisément que je pars.

J'ai plusieurs questions ceci dit :

- les congés payés : que se passe-t-il lors de ma démission ? j'ai plus de 20 jours acquis, mais que je ne suis sensée pouvoir prendre qu'à partir du 1er juin. or, je compte partir avant.

- dans certains modèles de lettre de démission glanés sur le net, j'ai vu que certains demandent à leur employeur de leur faire "cadeau" du préavis, et en retour leur "offrent" les journées de repos payés qui restent dûes ( "Bien que ma période de préavis normalement du en la manière me conduise à quitter l'entreprise le JJ/MM/AAAA, je souhaiterais que ma démission soit effective à compter du JJ/MM/AAAA. Afin de solder notre collaboration en toute régularité, je vous propose de retenir en compensation les journées de congés et de récupération qui me restent dues à ce jour."). est-ce à négocier avec l'employeur ?

- certains partent sans respecter le préavis fixé, quel est le risque encouru ?

Le 02/04/2009 à 01:57:25 par Anonyme

Lom

Tes congés seront intégralement payés, même si ce sont les congés à prendre l'année prochaine.

Je te déconseille les transactions préavis / jour de congé monnayés. Par contre tu peux demander à être mis en vacances pendant ton préavis. Tu peux même demandé tout court d'être dispensé de ton préavis tout court. Mais personnellement, j'éviterai ces transactions sur ton courrier de démission, je les ferais plutôt à part avec le directeur.

Le risque encouru pour un préavis non respecté, c'est une assignation par ton employeur devant les prud'hommes qui peuvent exiger une réparation monétaire contre le préavis non effectué (en gros c'est toi qui leur paye les heures que tu n'as pas faites), ainsi que des dommages et intérêts. Encore faut il que le conseil des Prud'hommes soit saisi, ce qui est rare, mais non négligeable. Mais si c'est fait, cela te coutera très cher financièrement (souvent aux alentours d'un à deux mois de salaire dans les rares cas que j'ai vu...).

Dans le pire des cas, on peut également te contraindre à casser ton futur nouveau contrat de travail qui a été conclu durant ce préavis, pour concurrence déloyale. Chouette, hein ?

Le 02/04/2009 à 22:15:13 par Lom

Anonyme

Salut à tous !

Je suis chez Macdo depuis le 26 décembre 2008 et le 26 avril, mon deuxième CDD se termine. J'ai su que je n'étais pas reprise, ce qui ne m'étonne pas vu que je ne m'entend pas très très bien avec une personne de la direction :? ! Donc à mon grand bonheur, je dirai aurevoir à Ronald d'ici peu :D ! En effet, depuis la semaine dernière je n'ai plus envie d'aller travailler et j'ai passé un entretien chez Flunch lundi qui va sans doute se terminer par une embauche pour juin.. ;)
Ma question, après avoir raconté ma p'tite vie, c'est de savoir comment se passe une fin de contrat, si je dois faire quelque chose ou attendre le 26, ce que je vais devoir signer, comment vont être payés mes congés etc..

Merci de m'éclairer là-dessus, j'voudrais pas me faire avoir..

Le 08/04/2009 à 09:46:15 par Anonyme

Anonyme

salut juste par rapport a tes planning tous emploiyeur et dans l'obligation de les concerver et pour les horaires pointé c'est la meme chose TA PAS BESOIN DE LES PHOTOCOPIER OU IMPRIMER ton employeur est dans l'obligation des les fournir a l'inspection du travail au prudhom voila courage.

Le 11/04/2009 à 15:15:55 par Anonyme

Anonyme

Pour pouvoir participer aux discussions l'inscription est obligatoire, celle-ci est gratuite et ne prend que quelques secondes alors n'hésitez pas : s'inscrire gratuitement en cliquant ici ...

Contenu relatif

Avatar joxmontana

Témoignage d'un équipier qui a vu son mcdo ne plus tourner rond.

Mes chers collaborateurs (c'est comme ça qu'il faut dire d'après Guyancourt), Bonjour à tous. Ce ... (lire la suite)

Avatar sylvain_pellier

Cumuler le travail chez Mcdo et les études

Tout d'abord, sachez que lorsqu'on est au lycée/fac/écoles en tout genre et que vous cumulez avec ... (lire la suite)

Avatar esclave_polyvalent

rupture de contrat injuste

Bonjour, Je crée ce topic juste pour montrer le véritable visage de mcdo, car j'en ai marre de v ... (lire la suite)

Avatar aletheia

Refus de prendre en compte les heures supplémentaires - Non respect de la législation du travail

Mon franchisé a trouvé un moyen efficace d'économiser sur les salaires. Les shift dans notre f ... (lire la suite)